Projet pédagogique de l’École des Possibles

jeunes filles de l'école des possibles montessori en savoie chambéry aix les bainsLes meilleures conditions pour apprendre passent par la sécurité physique et affective. La sécurité affective construit et se construit dans la confiance, l’écoute, le respect, la réciprocité, la compréhension et le soutien mutuel en toutes circonstances.

La pédagogie positive prend en compte l’importance de la sécurité affective dans les apprentissages ainsi que la connaissance de soi et de ses propres processus d’apprentissage :

  • Apprendre à se connaître
  • Développer l’estime de soi, la confiance en soi
  • Proposer des outils permettant de prendre en compte et développer toutes les intelligences (ex : corporelle, interpersonnelle, musicale,…)
  • Proposer des outils favorisant la pensée divergente (ex : le mind-mapping)
  • Proposer des outils et des dispositifs favorisant la coopération (ex : le multi-âge, les réunions, la résolution des conflits par le gagnant/gagnant), etc.

Le projet pédagogique de l’école est pensé pour permettre aux enfants d’apprendre avec enthousiasme et de développer leur connaissance d’eux-même.

Apprendre dans un environnement riche, vivant, sécurisé

Les bâtiments, les locaux, le matériel, la pédagogie, le fonctionnement de la classe sont pensés et aménagés pour permettre aux enfants d’évoluer dans un environnement riche favorisant les apprentissages spontanés autonomes :

  • Une école en lien avec la nature, avec un espace extérieur. Il est un terrain d’observations, d’expérimentations, de jeux.
  • Des dispositifs favorisant les apprentissages comme des ateliers permanents (informatique, bricolage, peinture, bibliothèque, sciences, etc.) oudes projets en lien avec les intérêts de l’enfant (journal, correspondance, blog, etc)
  • Des espaces ouverts les uns sur les autres, dans lesquels chacun-e peut naviguer à son gré en toute sécurité.

L’organisation est pensée de façon à ce que les enfants puissent accéder à ce qu’ils ont besoin d’exprimer, de questionner, de chercher, d’expérimenter. Chaque chemin d’apprentissage est unique. En jouant, en expérimentant, l’enfant se crée des prédispositions fondamentales à l’acquisition de notions mathématiques, verbales, scientifiques, esthétiques, relationnelles, etc.

Apprendre par soi-même, selon ses intérêts

Les intérêts et les questionnements de l’enfant génèrent leurs apprentissages : ils évoluent selon les périodes de vie, les préoccupations, les expériences.
Chaque enfant choisit son activité et ses projets. L’adulte est là pour soutenir et sécuriser, pour que l’enfant poursuive son propre chemin.

Apprendre en expérimentant

C‘est à travers ses propres expérimentations que l’enfant apprend. Il fait de ses mains, voit de ses yeux, entend de ses oreilles, touche de ses doigts, ressent dans tout son corps ses apprentissages. L’expérimentation peut être recommencée à volonté.

Apprendre avec un groupe d’enfants d’âges différents

L’organisation en classe unique (multi-âges de 3 à 16 ans) est optimale pour donner le temps à chacun de réaliser ses apprentissages, à son rythme. Pourquoi ?

  • les enfants peuvent apprendre en s’observant les uns les autres ;
  • les enfants peuvent apprendre à leur rythme, avancer vite dans un domaine, moins vite dans un autre tout en restant dans le même environnement ;
  • ils peuvent faire et refaire sur plusieurs années si besoin ;
  • les enfants peuvent demander de l’aide à leurs aînés ou aider leurs benjamins. En devenant celui qui enseigne, l’enfant affine ses apprentissages, puisque cela implique qu’il organise sa pensée pour transmettre son savoir.
  • Elle encourage la coopération plutôt que la compétition

Décider ensemble, entre enfants et adultes : une école démocratique

Une école démocratique est une école où les décisions la concernant sont prises en collectif, avec tous les membres du groupe, à l’unanimité. Vivre ensemble est un processus qui se pratique, s’apprend, se remet en question. Les règles de vie sont co-construites par les acteurs concernés. Les enfants et les adultes prennent part aux décisions importantes en termes d’organisation, d’évolution, concernant la vie du groupe. Des cercles (enfants + adultes) organisent et régulent la vie de la classe et de l’école. Ils peuvent être animés par les enfants eux-mêmes. Chaque voix compte et les décisions sont prises à l’unanimité.

garons joyeux de l'école des possibles montessori en savoie chambéry aix les bainsFavoriser la coopération plutôt que la compétition, s’entraider

L’école est pensée pour favoriser la coopération plutôt que la compétition ; pour voir l’autre comme un partenaire enrichissant et non comme un adversaire à dépasser. Le dispositif de classe unique tend à favoriser l’entraide. Les espaces ouverts, modulables, où chacun peut circuler librement favorisent également la constitution de binômes ou groupes de travail, d’entraide. La posture des adultes favorise également la coopération (bienveillance, résolution des conflits par le « gagnant-gagnant », etc).

Utiliser la communication positive

La communication positive est un outil qui s’apprend et qui passe par :

  • Le principe de non-jugement qui permet à chacun d’emprunter son chemin et de s’affirmer en confiance ;
  • Apprendre à reconnaître et exprimer les émotions et sentiments qui nous animent ;
  • Apprendre à gérer les conflits, dans un objectif gagnant/gagnant ;
  • Fonctionner sans le système punitions/récompenses, en utilisant les réparations, la reconnaissance des besoins, etc.

Quelle posture des éducateurs et accompagnants ?

La gestion d’un groupe d’enfants, selon les intentions posées ci-dessus, repose grandement sur un véritable savoir être développé par les adultes présents, entre eux, et avec les enfants. Des espaces d’échange et d’analyse de la pratique seront mis en place de façon régulière pendant l’année. Tous les adultes en travail avec les enfants acceptent d’être dans une démarche d’évolution réciproque et se reconnaissent mutuellement le droit à l’erreur et à l’apprentissage. Des formations en pédagogie positive, communication bienveillante, etc, seront proposées au besoin.

L’École du Possible, une école ouverte aux parents et sur le monde

Les parents peuvent entrer, voire rester dans l’école, en accord avec l’éducateur et les enfants. Les familles sont invitées à participer à la vie de l’école, selon les possibilités de chacun-e. L’école souhaite être un espace ouvert sur le monde, conscient des enjeux mondiaux et des défis citoyens, et donner la possibilité aux enfants d’agir dans le monde.